Chronique Crackmind - Because All Collapses - French Metal

posted 13 Jan 2011, 01:41 by Badass YogiProd
"Crackmind sort son album, faites attention ça va chauffer dans les chaumières !
Tout d’abord, on s’attarde sur cette pochette si bien travaillée, et tellement sobre en même temps, le livret est du même calibre. D’ailleurs on a un petit mot du groupe comme quoi ce n’est pas un "putain de concept album", qu’il y a "aucune nostalgie" ; que la musique a "changé, aussi bien que la technologie pour enregistrer un album", et on a le droit aussi à un "What the fuck ?" par rapport aux gars qui achètent encore des vynils.
A première vue de ce message, j’étais sidéré, car j’achète encore moi-même des vynils, mais bon cela ne m’empêche pas d’écouter la musique de nos jours niveau metal qui quand on s’attarde sur certains groupes ainsi que le charisme, on se dit que le "metal will never die" est bien vrai ! Après ce message, soit vous le prenez mal, ou vous le prenez au second degré, car quand on regarde la page de gauche ainsi que leurs influences c’est à notre tour de dire "What the fuck", pas mal de vieux groupes, comme des groupes plus récents, ainsi que de divers horizons, on se dit donc que le groupe ne fait pas dans la demi dentelle, avec ce message.
En ce qui concerne la musique, c’est la même. Ce n’est pas de la demi dentelle, ni de la dentelle, c’est du brut, comme si tu te prenais je ne sais pas moi… un sapin dans la gueule (oui je sais la période de Noël est passée…).
Plus sérieusement, la voix est carrée, tout comme les instruments. Et leurs différentes influences musicales se sentent dans cet album, chaque musique paraît différente musicalement, malgré le son similaire des guitares !
Treize titres de toutes beauté donc, "Born Again Crackmind" "Hellheaven" "Black Rosary" "Mandrake", qui posent tout de suite le style de groupe, c'est-à-dire brut, et tout en finesse.
La suite prendra un quart d’heure, en effet, on a  droit à deux longs morceaux "Wood, Nails (Love Doomed Pt.I)" et  "Down Here" qui contrairement aux autres musiques sont plus alternatifs, d’ailleurs le solo de "Down Here" est très bluesy / country tout en restant très doom !
Ensuite "Crossroads", "Rocking Chair", "Mandragore", "Blood, Mud (Love Doomed Pt.II)", sont un mélange de doom / grunge très agréable, surtout "Rocking Chair" qui est sûrement ma préférée du disque, pour ce mélange sonore et pour cette atmosphère qui se dégage.
La fin du disque est plus concise, mais plus technique dirais-je, car "Cracked-Again Bones" est une musique très thrash metal (et non trash, car ce n’est pas une musique poubelle, les Anglophobes comprendront cette vanne), "The Undead Song" est la musique la plus étrange de ce CD, des changements de tempos assez "violents" pour une musique plutôt calme, la coupure est trop net, mais cela donne un rendu plutôt sympathique au final.
La dernière musique, et la plus courte de l’album "Diseaster" est une musique instrumentale, qui est parfaite pour conclure cet opus.
Que dire, mis à part que le son est parfait, et que les compositions sont elles aussi parfaites ? Rien d’autre à ajouter à part qu’il faut l’écouter en boucle pour finalement bien se mettre dans l’ambiance et dans ce mélange."
Comments